Jan 08

Acting for Change Tour en Inde!

Voilà maintenant nos deux étudiantes globes-trotteuses revenues de leur périple à travers 3 continents. Cette histoire raconte celles d’Elsa et de Marie en Inde le dernier mois de 2014. En effet, 2015 sera placée sous le signe du souvenir !couverture-histoire

 

Arrivée en Inde le 8 décembre pour leur dernier pays du périple, les 2 filles rencontrent de nombreuses femmes entrepreneures. Elles commencent par la ville de Kolkata ou elles rencontrent Ketaki, une ancienne prof de physique qui s’est reconvertie en gérante de salon de beauté « Être entrepreneure, c’est vraiment une des choses les plus valorisantes que j’ai faite jusqu’à présent. Plus le travail est dur, plus grande est la reconnaissance ! C’est ce dont je me suis rendue compte ».

Elles drita-siteécouvrent l’Ecole Montessori grâce à un échange avec Rita, la directrice. La méthode Montessori s’appuie sur une philosophie de  l’éducation selon laquelle « l’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on fait jaillir » selon sa fondatrice Maria Montessori. Sa révolution consiste à mettre à la disposition des écoliers du matériel adapté en les laissant libres de choisir eux-mêmes les activités qu’ils souhaitent faire, pendant le temps qu’ils le désirent. Placé dans cet environnement propice et accompagné par un éducateur qui s’adapte à lui, l’enfant apprend alors par lui-même, à son rythme, et fait même preuve d’une autodiscipline et d’une concentration inattendue.

 

A Kolkata, elles sont allées dans les environs de l’aéroport, où l’association Kolkata City Mission a basé son activité auprès des populations des bidonvilles.

Le mouvement « City mission » prend son origine en Ecosse, au début du 19e-s. David Nasmith, appartenant à une riche famille écossaise, fut confronté à la pauvreté et aux inégalités sociales qui existaient à l’époque lors d’un stage en tant qu’apprenti dans une usine. Il ressentit alors le besoin d’aider les pauvres, en créant une entité qui unirait les Eglises et différente

logo

s communautés chrétiennes pour combattre la pauvreté physique et spirituelle qui s’abattait dans les villes. Il fonda ainsi la Glasgow City Mission en 1826 et commença à voyager et établir d’autres missions en Angleterre, au Canada, aux Etats-Unis…

En 2000, Shaji O. Amos entendit parler du mouvement City Mission lors d’une conférence à laquelle il ass

istait à Glasgow, et décida d’exporter ce modèle à Calcutta. C’est ainsi que fut créée en 2007 la Kolkata City Mission. Aujourd’hui, l’équipe KCM se rend chaque jour dans les bidonvilles pour s’occuper des enfants et soutenir les familles.

Après une longue journée de voyage (dans des coucous volants !) elles arrivent à Calcutta, et plus précisément à Joka, sur le campus de « l’Indian Institute of Management ». Capitale du Bengale-Occidental, Kolakata est perçue comme le cœur intellectuel et culturel de l’Inde du Nord. La ville a conservé une riche architecture coloniale, ce qui amplifie ses contrastes saisissants.

Ensuite,  elles partent en direction de Jaisalmer, la forteresse à l’entrée du désert du Thar. Le but de cette excursion? Une balade en dromadaire pour atteindre les dunes et y passer une nuit à la belle étoile bien sûr! Au réveil, devant elles s’élève le fort. Véritable citadelle du désert, érigée en 1156 par le souverain Rajput Jaisal, puis consolidée par ses successeurs, ce gigantesque château en grès mordoré surplombe la ville. Il doit sa splendeur à son emplacement sur la principale route commerciale reliant l’Inde à l’Égypte, à l’Arabie, à la Perse, à l’Afrique et à l’Occident. Une balade dans le désert en dromadaire pour continuer sur la lancée d’une journée bien chargée en découverte, se clôturant par un thé chai face au coucher du soleil.Desert

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :