Les Nomad’2.0 en Equateur

Voilà, un mois que les Nomad’2.0 sont en Équateur. Ce pays a particulièrement marqué nos voyageurs responsables car même si la population n’est pas aussi accueillante et chaleureuse que la Colombie, l’Équateur c’est cependant une vraie mine d’or en termes d’activités, d’éco-tourisme, de treks et d’associations écologiques !

Quito, capitale du pays, a surpris nos baroudeurs grâce à son centre historique riche en histoire et en bâtisses somptueuses. L’église principale ressemble à celle de Nôtre Dame de Paris, tant l’architecture et la finition sont de qualités.

Entre trekking et ballades en pleine nature, Alex et Leatitia découvrent la culture originaire du pays à travers leur passage à Otavalo, ville reconnue pour son marché artisanal indigène. A deux heures de routes de Quito, la ville est vivement rythmée par les touristes qui viennent le samedi au marché.

Pour la première fois de leur voyage, les Nomad’2.0 ont tenté l’expérience du Couchsurfing ou ils ont rencontré Andrea, leur hôte, avec qui ils ont passé beaucoup de temps d’échange sur sa culture et son style de vie.

Pendant le passage en Equateur, Alexandre s’est lancé dans une folle aventure : l’ascension du Cotopaxi. Une journée extraordinaire mais épuisante moralement et physiquement. 7h de montée durant la nuit, armé d’une pioche, un bâton et d’une lampe frontale pour affronter un monument de 5 897 mètres d’altitude. Les premiers remparts annoncent la couleur, c’est raide et glissant. Après 2h de montée, il enfile les crampons et amorce la partie glacée. Dans la peau d’un alpiniste, il est content de s’apercevoir qu’il ne ressent pas les symptômes de l’altitude. Les dernières heures sont cependant éreintantes. Au sommet, la sensation est extraordinaire, la vue aussi. 15 minutes d’arrêt pour profiter du soleil levant, malgré le fait que la moitié des lunettes soit gelés. Il ressent le sentiment du devoir accompli, la pression et le stress se relâchent. Le froid prend le dessus, ils redescendent pendant 3 heures pour regagner le véhicule.

Alex et Leatitia testent également un éco-lodge « El refugio de los aves », à Montanitas. La côte est très prisée par les touristes qui s’y rendent faire du surf et la fête … chaque soir ! Trop de monde, trop de musique, trop de folie pour nos voyageurs à la recherche d’un voyage différent. Cependant, l’éco-lodge, se revèle être un véritable havre de paix, de plus José le propriétaire est très ouvert sur la question du développement de l’éco-tourisme et l’éco-responsabilité. Les soirées au coin du feu, à jouer de la guitare, chanter et boire quelques bières, valent toute l’atmosphère bruyante du centre. Cette expérience permet à nos jeunes parrainés d’apprendre pendant quelques jours les différentes actions et construction d’un éco-lodge !

Étape incontournable les Nomad’2.0 ne peuvent ne pas s’arrêter aux îles Galapagos : ils se donnent ainsi une semaine pour découvrir sans doute la faune sauvage la plus protégée de la planète. 95% des locaux vivant du tourisme, la nature est respectée et protégé. Ils découvrent ainsi LA fameuse Tortue des Galapagos, ce dinosaure de 400 kilos qui inspirera à Charles Darwin les bases de sa théorie de l’évolution, plongent et nagent au milieu des requins à pointes blanches, des raies, rencontrent des dauphins, et bien autre encore!

Tartarugagalapagos  foto 4

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur les aventures des Nomad’2.0 visitez leur site internet : http://nomad2-0.com!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :