Réutiliser, récycler et faire des économies : pour être à la mode, il y a le swap!

En attendant les évènements de troc organisés par EquiTerre, voici un article très intéressant sur le « Swap » réalisé par notre partenaire : Econote.it.

Logo Swap Me

Être une Fashion victime n’est pas forcément contradictoire avec le respect de l’environnement. Mode et écologie se combinent à merveille, comme un jean skynny avec des talons hauts, si on est attentif à réutiliser et à recycler. La solution : “swapper”, autrement dit échanger ou troquer des articles qui se sont entassés au fond de l’armoire avec du neuf ou d’occasion,

Chacun de nous a déjà reçu un cadeau qu’il n’aimait pas ou acheté quelque chose de façon impulsive qu’il n’a jamais porté. Il existe une seconde vie pour ces articles grâce à l’échange. Ces boutiques de troc sont très réputées outremanche et à l’étranger. En Italie, il y en a peu, notamment dans le nord et le centre. La toute première boutique est né dans le sud de Caserta, suite à l’idée de deux amies unies par leur passion pour la mode et les voyages.

Il s’agit d’Enza Vinciguerra, responsable marketing dans une entreprise de recyclage et de fabrication de bouteilles, et de Magda Raimondo, qui occupe le même poste dans le secteur de la mode. Enza et Magda ont découvert au cours de leurs voyages en Grande Bretagne et en Allemagne la tendance du troc, qui permet d’enrichir sa garde-robe sans vider son portefeuille et en respectant l’environnement, par la réutilisation d’affaires qui étaient destinées à la poubelle.

 swap 2

Swap Me (Troquez-moi) est le nom de l’éco-boutique dans le centre de Caserta (Italie), à deux pas des boutiques de  grands noms de la mode. Voici le concept : “les swappers nous amènent un vêtement, nous l’évaluons et lui attribuons une valeurs en nombre d’étoiles (la classification se fait de un à  cinq). Ce article pourra être échangé avec un autre disponible dans notre magasin, contre une commission d’échange (par exemple, pour échanger un article valant une étoile pour un autre article de même valeur, cela revient à 5 euros). Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas troquer, il est possible d’acheter à un très très faible prix des vêtements de marque. Attention cependant à ne pas confondre le concept de Swap Me avec le marché aux puces.

Il faut une révolution pour trouver une solution

Il faut une révolution pour trouver une solution

Le vêtements apportés à la boutique doivent être neufs ou semi-neufs et sont exposés avec des vêtements et des accessoires de jeunes stylistes de l’Académie de la Mode, réalisés avec des matériaux durables ou recyclés. Ainsi, Swap Me n’est pas seulement une boutique où l’on fait des économies, elle s’inscrit aussi dans une démarche de développement durable.

En quelques mois, l’éco-boutique, qui est ouverte tous les jours pendant l’Happy Hour (de 18h à 22h) est devenue une référence du shopping éco-compatible. Par ailleurs, la mode change, mais les vêtements eux restent : quoi de mieux que recyclage, économies et renouvellement ?

En France, la pratique du troc se répand de plus en plus, mais pour l’instant ces initiatives se cantonnent à Internet à l’organisation d’événements de troc où chacun est invité à participer en amenant des articles ou objets culturels (livres, DVD, …) à échanger avec les autres participants. A quand l’ouverture de la première boutique de troc également chez nous?

 Mila Orlando

Retrouvez l’article en italien en cliquant ici

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :